Yves Hayot : L’entrepreneur martiniquais est décédé !


Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :
Vues : 5357

Yves Hayot s’est éteint dans la nuit de vendredi à samedi à son domicile du François, entouré des siens, à l’âge de 90 ans.

Aîné d’une famille de quatre sœurs et deux frères, doté d’une forte personnalité, Yves Hayot aura considérablement marqué de son empreinte plusieurs grands secteurs économiques de la Martinique et, au-delà, des Outre-Mer.

Succédant à son père Léon Hayot, il fut d’abord le très jeune dirigeant de l’usine sucrière du Francois. Puis, après l’acquisition de l’usine du Lareinty, Yves Hayot aura été le dernier industriel privé du sucre de la Martinique, avant que cette activité ne soit reprise par les collectivités locales.

Reconverti dans la production de rhum, co-fondateur du Coderum, il aura longuement présidé cette organisation de distillateurs de la Martinique. Propriétaire de la distillerie du Simon et des Rhums HSE, Yves Hayot restera comme l’un des très grands professionnels de la culture de la canne à sucre et des métiers du rhum, auxquels il était attaché par dessus tout.

Mais la banane lui était également familière, puisque président de la Sicabam au début des années 90, Yves Hayot jouera là aussi un rôle essentiel au moment fondamental de l’ouverture du marché européen de la banane, permettant grâce à son leadership la mise en place de l’OCM-banane, dispositif européen qui assurera le développement de cette culture aux Antilles. Cette époque charnière pour cette grande filière agricole aura été marquée par une crise sans précédent : c’est sous sa présidence que le monde de l’agriculture, poussé à bout par l’inertie du gouvernement, a occupé pendant deux jours les aéroports de Martinique et de Guadeloupe, ouvrant ainsi la voie à une issue positive a Bruxelles.

Co-fondateur de la Fedom en 1986, puis d’Eurodom en 1989, Yves Hayot avait très tôt compris la nécessité de l’unité de toutes les filières économiques des Dom face aux nouveaux défis de la construction européenne. Son action était en permanence guidée par un esprit visionnaire et fédérateur.

Aussi bien dans ses relations professionnelles qu’humaines, il a su faire preuve en permanence d’une attention et d’une chaleur particulières, qui le feront apprécier par plusieurs générations.

Yves Hayot était un grand entrepreneur martiniquais, à la fois agriculteur et industriel, très attaché à la terre de son île natale. Sa démarche était marquée par son souci permanent de mieux valoriser la Martinique et ses productions. Il restera dans nos mémoires comme une figure de l’histoire martiniquaise du XXième siècle. Nul doute que la Martinique lui manquera. Et qu’il manquera à la Martinique.

;

Photos : Jean-Luc de Laguarigue


3 commentaires :

  1. PANDOLIE

    Il restera surtout connu pour être un acteur prépondérant de l’exploitation humaine, notamment des descendants d’esclaves. Le Martiniquais doit se réveiller et prendre conscience de la situation du Pays, et ne pas laisser l’économie entre les mains du petite partie de la population.

Les commentaires sont fermés